Prendre les mesures d’un escalier : méthode

Quel que soit le matériau utilisé, une série de calculs doit précéder la création d’un escalier. Le but de ceux-ci est de trouver les meilleures dimensions pour que chaque élément qui constitue votre escalier puisse s’intégrer de manière cohérente. Voici le guide idéal pour connaître les méthodes de calcul indispensables pour la construction de votre escalier.

Les paramètres importants à savoir pour mesurer votre escalier

avant d’entrer dans les détails, il est important de noter que mesurer la longueur de votre escalier ne suffit pas pour savoir la dimension de votre escalier. Il est aussi important de prendre en compte d’autres paramètres dans le calcul. Si on part du niveau de la pente, voici les paramètres importants à savoir :

  • Les rampes de votre escalier avec une inclinaison de 0 à 15°,
  • Les escaliers extérieurs avec une inclinaison de 15 à 25 degrés,
  • Les escaliers communs avec une pente de 25 à 35 degrés,
  • L’escalier de sous-sol avec une pente de 35 à 45 degrés,
  • La balance Miller avec une inclinaison de 45 à 73 degrés,

Appliquer la formule de Blondel pour les dimensions correctes de votre escalier

Selon la formule de Blondel, pour calculer les bonnes dimensions d’un escalier, il faut suivre les normes architecturales. Ces derniers sont principalement basés sur le théorème proposé par le célèbre architecte François Blondel. Selon lui, la somme des deux hauteurs de l’escalier et de la marche doit faire entre 60 et 65 cm. Tous les professionnels de la construction respectent cette norme afin d’assurer le confort des usagers de l’escalier et pour plus de sécurité durant la marche. Si la formule Blondel est toujours aussi appréciée, c’est avant tout pour sa fiabilité. Avec ces moyens, vous pouvez monter les escaliers sans trop d’effort.

La hauteur d’une marche d’escalier confortable

L’avantage de calculer correctement les dimensions d’un escalier est la possibilité de bénéficier d’un meilleur confort de marche pour les utilisateurs à la suite des travaux. Cela permet aux utilisateurs d’emprunter l’escalier tous les jours sans crainte surtout s’il y a des enfants, des personnes en mobilité réduite et des personnes âgées. Un sol trop long gaspillera de l’espace et des matériaux. Si vous donnez trop de hauteur à la marche, votre escalier sera trop raide et réduira le confort. Opter pour un escalier sur mesure pourrait être aussi une meilleure solution. Cependant, les dimensions intérieures de la maison doivent également être prises en compte pour connaître la bonne hauteur de la marche. Pour un escalier fonctionnel et confortable, mieux vaut choisir la formule Blundel. En revanche, dans la construction d’une mezzanine, il faut miser sur l’utilisation de la surface et s’appuyer sur les escaliers Miller.

Calcul des dimensions selon chaque type d’escalier

Il existe des méthodes de calcul à appliquer pour chaque type d’escalier. Tout d’abord, il faut fixer les dimensions d’un escalier droit. La hauteur de la marche doit être comprise entre 12 et 20 cm avec un angle de 32 degrés en moyenne, la largeur doit être d’au moins 90 cm avec un pas entre 24 et 35 cm. Il est bien de rappeler que les escaliers droits sont les types d’escaliers les plus courants que l’on trouve dans les propriétés résidentielles et commerciales. Ce type d’escalier présente de nombreux avantages, ce sont les plus faciles à monter et à descendre, les plus faciles à construire, et les garde-corps et les mains courantes sont relativement faciles à construire.